Bouton sur la langue : les causes et les traitements possibles

L’apparition de boutons sur la langue est un signe qui ne doit pas être pris à la légère. Elle peut être la conséquence d’une infection. La première attitude qu’il convient d’adopter consiste à identifier le microbe responsable de votre inconfort. Pour ce faire, il est vivement recommandé de consulter un médecin. Il est le mieux placé pour identifier la cause de vos boutons et vous proposer des traitements. En attendant, vous pouvez vous renseigner sur ces éruptions. Découvrez ici tout ce qu’il y a à savoir sur les causes et les traitements des boutons sur la langue !

Qu’est-ce qui cause les boutons sur la langue ?

Les boutons apparaissent sur la langue à la suite d’une inflammation. Cette dernière est le plus souvent la conséquence d’une infection. Plusieurs microbes peuvent en être la source. Il peut aussi bien s’agir d’un virus, d’une bactérie ou d’un champignon.

Les viroses

Les virus sont dans un très grand nombre de cas, les agents responsables de l’apparition de petit point rouge sur la langue. Au nombre des agents viraux pouvant être à l’origine des éruptions linguales, se distinguent :

  1. Le virus de la varicelle

Le virus de la varicelle engendre un très grand nombre d’éruptions. Ces dernières peuvent être aussi bien cutanées que linguales. Chez les enfants, la varicelle est le motif le plus fréquent d’apparition de petit bouton sur la langue.

  1. Le virus du zona

Le virus du zona peut aussi engendrer l’éruption linguale. Ce dernier, bien qu’il soit différent du virus de la varicelle, possède quelques traits de similarité. On comprend donc pourquoi, certains confondent le zona à la varicelle.

  1. Le virus de l’herpès

Le virus de l’herpès occasionne dans plusieurs cas, l’apparition de vésicules sur la langue. Cette dernière est plus fréquente chez les adultes. Selon les médecins, ce virus est responsable de l’apparition d’un grand nombre de petits points rouges sur la langue chez la femme.

Les mycoses

Les mycoses sont les infections dues aux champignons. Plusieurs mycètes peuvent occasionner l’apparition d’un petit bouton sur le bout de la langue. Au nombre de ces derniers se distinguent les candidas. En effet, les candidoses peuvent engendrer l’apparition de boutons sur la langue. Lorsque c’est le cas, ces derniers sont blancs et de grande taille.

Les infections bactériennes

Le bouton rouge sur la langue peut également provenir d’une infection bactérienne. Il peut s’agir de la bactérie responsable de la syphilis, des staphylocoques ou même des streptocoques.

Il faut tout de même noter qu’il existe une barrière empêchant la pénétration de ces microbes. Il s’agit de la muqueuse. Ces agents pathogènes ne peuvent occasionner des dégâts que lorsque cette dernière est affectée. Une simple lésion peut favoriser la survenue de ces infections et donc l’apparition des boutons sur la langue.

Les allergies

Il convient par ailleurs de noter que les infections ne sont pas les responsables exclusifs de l’apparition de boutons sur la langue. Cette dernière peut aussi être due à une hyperactivité du système immunitaire. De nombreux cas d’allergies alimentaires ont causé l’apparition de points sur la langue.

Les médicaments peuvent aussi être la source de la réaction allergique. Il ne serait donc pas étonnant d’observer des éruptions linguales à la suite de leur absorption. Le syndrome de Stevens-Johnson en est un exemple.

Les autres causes

Dans des cas plus rares, les boutons sur la langue peuvent résulter d’un processus cancéreux ou d’une maladie chronique. Le syndrome de Crohn est un exemple de maladie chronique pouvant occasionner l’apparition de boutons sur la langue.

À quoi reconnaît-on la présence de boutons sur la langue ?

La présence de boutons sur la langue se reconnaît à certains signes. Il peut entre autres s’agir de :

  • La douleur,
  • La gêne à l’alimentation,
  • La gêne à l’articulation,
  • La sensation de brûlure,
  • La difficulté à ressentir le goût.

Ce sont autant de symptômes qui peuvent vous orienter. Dès que ces derniers sont présents, la présence de boutons sur la langue est suspectée. Vous devez donc vous rendre dans un centre de santé pour une analyse plus rigoureuse.

Comment se fait le diagnostic de ces boutons ?

Le diagnostic des boutons sur la langue est clinique. Vous ne pouvez pas vous-même faire reconnaître les boutons. Il faut donc que vous consultiez un médecin. Ce dernier est en mesure de faire la distinction entre les différents types de boutons. En effet, le terme bouton est générique. Il peut désigner :

  • La papule qui est une lésion sous forme de boursouflure ;
  • L’aphte qui est une lésion superficielle ;
  • La bulle érodée qui est une ulcération de la cloque ;
  • La lésion tumorale (verrue, excroissance, etc.).

Ces différentes catégories de boutons possèdent leurs propres caractéristiques particulières. Elles peuvent être bénignes ou malignes. Elles peuvent être dues à tel ou tel agent pathogène. Il convient donc de les distinguer.

À cet effet, la consultation d’un professionnel de la santé est vivement recommandée. Vous n’aurez pas droit qu’à une consultation médicale. Vous serez entièrement pris en charge par l’établissement de santé. Des prélèvements locaux pourront même être réalisés pour des analyses biologiques. Ces dernières permettent d’identifier avec plus de précision, le microbe responsable de l’apparition des vésicules linguales.

Quels sont les traitements à envisager ?

Il est important de commencer en mentionnant que le traitement des boutons de la langue n’est pas systématique. Ces derniers disparaissent le plus souvent sans la moindre intervention lorsque l’infection est bénigne. Plusieurs cas d’éruption linguale à la suite d’une virose n’ont pas besoin de traitement.

Des bains de bouche réguliers suffisent à accélérer le processus de guérison. Vous ne pouvez malheureusement pas le savoir à moins de consulter un médecin. Néanmoins, si la gêne douloureuse se prolonge, vous aurez besoin d’un traitement.

Les produits naturels

Il existe des produits naturels qui peuvent être envisagés lorsque la gêne devient persistante. Ces derniers possèdent des propriétés anti-inflammatoires. Au nombre de ceux-ci, se distinguent :

  • Le miel,
  • Le sel,
  • L’aloe vera,
  • Le bicarbonate de sodium,
  • La sauge,
  • La coriandre,
  • Les huiles essentielles de coco.

Ces produits peuvent vous permettre de réduire la gêne buccale, le temps de consulter un médecin généraliste. À moins que les boutons ne disparaissent après application de l’un de ces remèdes naturels, prenez la peine de demander une consultation. Cette dernière vous permettra de soigner de façon plus formelle vos boutons.

Les médicaments pharmaceutiques

Les produits pharmaceutiques ne peuvent être utilisés que sur prescription médicale. En effet, le médecin après l’examen peut vous prescrire des médicaments. Ces derniers sont en fonction de l’agent pathogène identifié. Si votre éruption est liée à une infection bactérienne, la prescription d’antibiotiques permet d’éliminer la bactérie. La réaction inflammatoire se voit réduite et les boutons disparaissent.

En revanche, s’il s’agit d’une mycose, la prescription d’antifongiques par le médecin, cible et élimine progressivement les mycètes. En effet, ces derniers prolifèrent plus rapidement. Il faudra donc suivre le traitement pendant 15 à 21 jours, avant que les pathogènes ne disparaissent et que la réaction immunitaire revienne à la normale.

Quel que soit le cas, le médecin peut aussi vous demander des bains de bouche complémentaires. Ceci parce que l’hygiène est d’une importance cruciale dans le processus de guérison. Il peut aussi prescrire des solutions anti-inflammatoires afin de réduire la réaction immunitaire. Il est essentiel de suivre scrupuleusement les prescriptions médicales. Veillez à ne pas rater des doses de médicaments ou les bains de bouche. De ces derniers, dépend votre rétablissement.

L’apparition de boutons sur la langue peut avoir différentes origines. Suivant ces dernières, vous pouvez envisager différents traitements. Prenez cependant la peine de consulter un médecin, c’est un aspect très important.