Tout savoir sur le crépi taloché

crépi-taloché

Vous souhaitez avoir un crépi taloché, car vous avez entendu parler de la protection contre les intempéries qu’il offre. Vous trouvez aussi qu’il représente un bon moyen d’imperméabiliser vos murs en plus de les rendre jolis. Cependant, vous êtes conscient des enjeux de tels travaux. Vous savez qu’il faut un minimum de savoir-faire. Vous aimerez donc en savoir un peu plus sur le sujet. Dans cet article, vous découvrirez comment procéder, le temps que cela vous prendra, de quel outil vous avez besoin et combien cela vous coutera.

Comment faire du crépi taloché ?

Pour avoir un bon rendu, faire un crépi taloché vous demandera de respecter quelques étapes. La première consistera à apprêter les murs. Vous devez vous assurer que vos murs ne sont pas recouverts de trous ou de fissures. Si c’est le cas, veuillez les boucher. Pour le faire, vous aurez besoin d’un enduit de rebouchage. Ensuite, poncer vos murs pour les rendre lisses et les dépoussiérer. Arrosez-les abondamment. Vous aurez aussi à appliquer une sous-couche.

Après avoir apprêté vos murs, vous devrez préparer votre crépi. S’il est en pâte, vous n’aurez qu’à le remuer. Cela vous permettra d’avoir un crépi homogène avec une couleur uniformisée. Si vous avez des éléments en poudre (ciment et sable), vous aurez à les mélanger à de l’eau afin qu’ils soient prêts à l’usage. Pour cela, vous devrez mélanger le ciment et le sable à des proportions égales. Le mélange obtenu doit être liquide, mais doit demeurer collant.

La dernière étape consistera à, tout simplement, appliquer votre crépi. Vous devez d’abord faire une première couche de 10 mm à peu près que vous aurez projeté et dressé. Ensuite viendra une autre couche de 5 mm qui sera projetée, dressée et lissée avec une taloche basique. Vous devez effectuer des mouvements circulaires. Pour finir, après avoir attendu que le crépi se soit affermi quelques heures, passez-y une éponge humide.

Combien de temps attendre avant de talocher son crépi ?

L’application de votre crépi se réalise en plusieurs étapes et chaque étape requiert un temps de prise. Après la préparation du mur, vous devez l’arroser abondamment afin de l’humidifier. Cette étape très importante se fait une nuit avant les travaux. Ensuite vient la pose de la sous-couche. Celle-ci a besoin de 72 heures de temps de séchage. Néanmoins, ce temps peut n’être que d’une heure s’il s’agit d’un enduit monochrome.

Lisez aussi  Transformer une Commode en Pin Vernis : Guide de Relooking Étape par Étape

Vous pourrez dès lors faire votre crépi taloché. Il est conseillé d’attendre un peu. Un quart d’heure environ. Vous pourrez ensuite talocher votre crépi. Toutefois, certaines conditions accompagnent ces temps d’attente. Vous ne devez pas œuvrer en plein soleil. Ce dernier assèchera trop vite votre crépi et ne lui laissera pas le temps de se tenir correctement au mur. Choisissez de travailler en début de matinée ou en fin de journée où le soleil est moins ardent.

Au cas où vous ne pourriez pas faire tout votre crépissage en une matinée ou en une soirée, choisissez de procéder étape par étape. Le but est de respecter les temps d’attentes nécessaires pour avoir un bon rendu. De plus, retenez que vous ne pourrez pas conserver votre crépi une fois qu’il  aura été préparé. Il durcira et vous ne pourrez pas le récupérer. Choisissez donc de préparer une quantité de crépi que vous êtes sûr d’utiliser en entier.

Quelle taloche utiliser pour faire crépi extérieur ?

Faire un crépi demande un nombre d’outils et de matériaux conséquent. Celui qui est taloché offre une surface plus lisse avec des grains légers apparents sur la surface. Pour obtenir ce résultat, il vous faudra les outils adaptés. Chaque étape de votre crépissage aura besoin d’une catégorie de taloche donnée. Cet outil de maçonnerie muni d’une poignée et d’une surface plane existe en plusieurs modèles et en plusieurs matériaux. Chacun ayant un rôle précis à jouer.

À l’étape du crépissage et du talochage, pour juste resserrer les grains de votre crépi, vous devez opter pour une taloche basique. Celle constituée uniquement d’une surface plane et d’une manche qui est disponible en polymère et en bois. Celle en plastique permet d’éviter d’aspirer l’eau contenue dans votre crépi s’il n’est plus assez humide. Cependant si votre crépi est encore assez humide (ou trop humide), optez plutôt pour une taloche en bois.

Une fois le talochage fini, vous aurez besoin d’uniformiser votre surface, car les mouvements circulaires lors du talochage laisseront des traces. Pour uniformiser les grains de votre crépi taloché et avoir une surface plus homogène et plus jolie, vous aurez besoin d’une taloche éponge. Il s’agit d’une taloche avec une éponge incorporée qui ne doit toutefois pas être utilisée sur un crépi déjà sec. Vous devez veiller à ce qu’elle soit régulièrement plongée dans de l’eau.

Lisez aussi  Que planter le long d'un mur de maison ?

Combien coute un pot de crépis à talocher ?

Pour le mètre carré de crépi à talocher, il faut compter entre 40 et 65 euros, main-d’œuvre comprise. Cependant, si vous choisissez de réaliser vos travaux sans main-d’œuvre, le prix du pot de crépi à talocher varie en fonction de l’enduit, il existe trois types de crépi : le crépi acrylique (20 euros le pot de 15 kg), le crépi pliolite (25 euros le pot de 15kg) et le crépi siloxane (30 euros le pot de 15 kg).

Le crépi acrylique n’est utilisé que pour les façades en très bon état. Il se nettoie aisément à l’eau et est recommandé pour les zones où les précipitations sont abondantes. Le crépi pliolite quant à lui, convient aux façades abimées, mais gardes les mêmes atouts que le crépi acrylique. Concernant le crépi siloxane, il est résistant aux variations de température et est utilisé dans les zones où, toute l’année, il fait chaud.

Si vous souhaitez fabriquer votre propre pot d’enduit, vous aurez besoin de ciment (et de chaux), de sable et de l’eau. Vous devrez utiliser 50 % de ciment (ou 25 % de ciment et 25 % de chaux) et 50 % de sable. Pour le ciment, comptez entre 0.14 et 0.26 euro le kilo. Le sable, lui, devrait vous revenir entre 0.04 et 0.07 euro le kilogramme. Si vous souhaitez utiliser de la chaux, vous en trouverez à 0.48 euro le kilogramme.

En définitive, pour qu’il soit à la hauteur de ses promesses, talocher son crépi a besoin d’être réalisé en respectant quelques étapes avec des temps de pause entre chacune bien définies. Cependant, pour un rendu optimal, vous devez utiliser un matériel et des matériaux adaptés. De plus, faire un crépi taloché demande un travail non négligeable et vous prendra énormément de temps. Même si cela pourrait vous couter un peu plus cher, si vous le pouvez, n’hésitez pas à confier vos travaux à des professionnels.

Retour en haut