Qu’est-ce qu’une maison zéro énergie ?

maison zero éngergie

Une maison zéro énergie produit autant d’énergie qu’elle en consomme sur une année. Le seul moyen d’y parvenir est de recourir à une conception et à des pratiques efficaces sur le plan énergétique, associées à des technologies productrices d’énergie.

Réduire les besoins en énergie

En plus d’un style de vie engagé dans la conservation de l’énergie, la construction d’une maison à zéro énergie nécessite une conception et une technologie soucieuses de l’énergie. L’orientation et la conception de la maison sont aussi importantes que les panneaux photovoltaïques utilisés pour produire de l’énergie.

Réduire les besoins énergétiques d’une maison est la première étape la plus importante pour créer une maison zéro énergie. La question clé est la suivante : « Comment puis-je réduire les charges dans le bâtiment pour qu’elles soient aussi minimes que possible ? ». La réponse varie d’une région à l’autre, car la nature de ces demandes énergétiques dépend largement du climat. Une maison dans le Nord devra faire face à d’importantes demandes de chauffage, tandis qu’une maison en Provence consommera la majeure partie de son énergie pour refroidir la maison. « Il faut faire appel à toutes les astuces régionales ».

À cette fin, la conception et la mise en œuvre d’un système de chauffage, de ventilation et de climatisation à haut rendement énergétique peuvent réduire les charges d’énergie jusqu’à 80 %. Pour une maison en Provence, l’utilisation de tuiles de couleur claire et de fenêtres à sélectivité spectrale réduira la charge thermique du bâtiment, ce qui, à son tour, réduira les demandes du système de refroidissement. À l’intérieur de la maison, des réfrigérateurs, des lave-linge, des sèche-linge et d’autres appareils électroménagers homologués Energy Star réduiront également la consommation d’énergie de la maison.

Produire de l’énergie pour la maison

Lorsqu’une maison est conçue, construite ou modernisée pour être aussi économe en énergie que possible, la deuxième étape consiste à utiliser des technologies de production d’énergie, à commencer par le soleil. La technologie solaire thermique utilise le soleil pour chauffer des matériaux qui sont ensuite stockés thermiquement pour une utilisation ultérieure. Cette technologie comprend les systèmes d’eau chaude. Les systèmes solaires thermiques sont des solutions solaires rentables et leur prix est bien inférieur à celui de leurs homologues photovoltaïques (PV). « Le coût du solaire thermique ne se situe pas dans les 4 ou 5 chiffres, comme c’est le cas pour le photovoltaïque », expliquent les spécialistes. Si vous voulez installer des panneaux photovoltaïque, il est recommandé de nettoyer efficacement sa toiture avant cela.

Lisez aussi  L'élagage d'un arbre : pourquoi et comment faire ?

Une fois qu’une maison est économe en énergie et qu’elle est équipée d’un système de collecte de l’eau et de la chaleur par l’énergie solaire thermique, la technologie PV ajoute le composant de production d’électricité qui permet de ramener le bilan énergétique à zéro. La technologie PV exploite la puissance du soleil pour produire de l’électricité qui est collectée sous forme de courant continu (CC) et envoyée au réseau électrique pour être créditée ou transmise à un onduleur dans la maison pour être utilisée comme courant alternatif domestique.

Dans les deux cas, l’énergie excédentaire est généralement renvoyée à la compagnie d’électricité pour alimenter d’autres foyers et est créditée sur la consommation du producteur d’énergie. Les incitations nationales peuvent faire baisser le prix de ces équipements, et des ressources sont disponibles pour les constructeurs, les entrepreneurs et les propriétaires afin de déterminer la taille du système nécessaire pour générer la quantité d’énergie requise pour la maison.

Contrôle de la consommation d’énergie

Pour maintenir une maison à énergie zéro, il faut s’engager à adopter un mode de vie zéro énergie. On peut le comparer à une voiture hybride : Une voiture hybride est conçue pour avoir un kilométrage assez élevé, mais si on la conduit de manière irresponsable, le kilométrage sera moyen ou faible. Les propriétaires doivent surveiller leur consommation d’énergie et prendre des décisions judicieuses à tout moment.

Les dispositifs de contrôle de l’énergie permettent aux propriétaires de surveiller en temps réel la consommation d’énergie dans leur maison et de supprimer les gaspilleurs d’énergie inefficaces. Les dispositifs de contrôle permettent aux propriétaires de voir la consommation d’énergie réelle et peuvent les inciter à apporter des changements en matière d’efficacité, comme l’installation d’ampoules fluorescentes compactes ou l’achat d’équipements en tenant compte de la puissance en watts.

Afin de maintenir la consommation d’énergie aussi proche de zéro que possible, les propriétaires doivent calculer en kilowattheures (kWh) la production quotidienne moyenne de leur système.

Prévisions pour les maisons zéro énergie

La vérité, c’est qu’il y a beaucoup moins de véritables maisons zéro énergie que les gens ne le pensent. Dans la plupart des cas, il est plus exact de parler de « maisons à énergie quasi nulle ». « En Aquitaine, les maisons atteignent 50, 60 et même 70 % d’énergie zéro », explique un installateur, ajoutant que l’objectif du ministère de l’énergie d’une maison zéro énergie « commercialisable » d’ici 2022 pourrait être atteint encore plus tôt, car la recherche continue de faire baisser les coûts et les incitations nationales augmentent.

Lisez aussi  Les indispensables pour une belle table

Cependant, même avec une technologie bon marché et des coûts réduits par des mesures incitatives, les maisons construites dans certaines régions du pays ne bénéficieront que très peu de l’ajout de la technologie solaire, en raison des faibles mesures de kWh par jour. En outre, la tendance dans certains domaines de l’industrie domestique – le divertissement à domicile et le bureau à domicile, en particulier – va dans le sens de la popularité des technologies qui augmentent la consommation d’énergie au lieu de la réduire. « Tout le monde veut la télévision à écran plat plasma de 50 pouces », « mais personne ne pense au fait qu’elle consomme 400 à 500 watts. »

Les investisseurs dans une maison zéro énergie doivent également se méfier du piège du retour sur investissement. « Les gens posent toujours des questions sur le retour sur investissement », assure un constructeur. « Ils devraient penser qu’il s’agit d’une amélioration – un investissement – comme la modernisation de n’importe quelle partie de la maison. » Tout comme la finition d’un sous-sol, l’ajout d’une salle de bain ou l’installation d’une piscine, l’investissement supplémentaire dans une maison qui s’approche ou atteint l’énergie zéro est un investissement qui augmentera avec le temps. « Quelle que soit la valeur que vous mettez dans la maison, vous la récupérerez », ajoute t-il.

Retour en haut